560510_10151792299157438_2065741077_n

 

1001867_199626306867938_1517306309_n

Je n'étais qu'un lutin de la forêt
Bien occupé à tuer le temps
À tuer les arbres pour me chauffer
À cueillir des baies pour me substanter.

Elle sautait de branches en branches
Avec une trainée de poussières immense
De petites étoiles qui, dans le soleil dansent
Je restais sur place comme en transe.

Elle s'est approchée de moi et m'a demandé
Si dans la forêt ses congénères résidaient
Je lui dis avec une voix qui tremblait
Que je n'avais jamais vu de ma vie une fée.

Elle a ri d'une façon si ensorcelante
Que le vent ne fit plus frémir les plantes
Mes petites jambes me firent une démarche chancelante
Quand je voulus aller vers elle séance tenante

Elle déposa sur mon bonnet une doux baiser
D'un seul coup les hautes cimes j'ai dépassé
Du nain insignifiant au géant des sept montagnes je suis passé
Et mon coeur bien sûr n'a pas les mêmes proportions gardées !

Je l'ai aimée au premier coup d’œil
J'ai entrepris de terrasser l'ogre et les malheurs
Pour faire de notre royaume un endroit meilleur
Pour que ma petite fée ne veuille aller ailleurs.